Les PME européennes les plus innovantes demandent davantage de soutien pour développer l’économie numérique

Une coalition de dirigeants d’entreprises a remis un Manifeste pour les PME à la Commission européenne

[Bruxelles : mardi 27 juin] Un groupe de dirigeants de petites et moyennes entreprises (PME) parmi les plus innovantes d’Europe a remis aux hauts responsables de la Commission européenne un Manifeste pour les PME intitulé « Stimuler la croissance des innovateurs européens ». Ce Manifeste pour les PME propose des mesures à même d’aider l’Europe à stimuler la croissance et à créer des emplois hautement qualifiés dans les domaines de la 5G et de la révolution de l’Internet des Objets.

L’Internet des Objets constitue une opportunité majeure pour les entreprises européennes – avec 75,4 milliards d’appareils connectés devant générer des bénéfices économiques annuels de 11 000 milliards de dollars dans le monde d’ici 2025 – et l’Europe est idéalement positionnée centrale avec plusieurs sociétés innovantes ayant largement contribué au développement des principales normes de connectivité, comme la NFC et la 5G, qui soutiendront le déploiement et le succès de l’Internet des Objets.

Les PME européennes peuvent prendre la tête de l’économie digitale et mener la révolution numérique, mais elles ont besoin du soutien des pouvoirs publics afin d’être compétitives dans le développement de l’Internet des Objets

L’ambition de l’Europe de devenir la première économie numérique mondiale est freinée par le manque d’incitations, notamment juridiques et financières, susceptibles d’aider les PME à faire face à la concurrence.

Selon Mogens Peter Carl, Président exécutif d’IP Europe : « Nous bénéficions d’excellents instituts de recherche et universités ainsi que d’une profonde culture de l’innovation. Le talon d’Achille de l’Europe est son incapacité à tirer parti de son savoir-faire et de son expertise en assurant des conditions de marché favorables aux PME innovantes. Le Manifeste que nous lançons aujourd’hui définit un programme positif qui aidera l’Europe à réaliser son ambition de devenir la première économie numérique du monde. »

Rubén Bonet, CEO de Fractus, une entreprise high tech qui a aidé des fabricants de téléphones mobiles à intégrer l’antenne à l’intérieur des appareils : « Quand j’ai fondé FRACTUS, nous n’étions que deux personnes dans un garage, mais nous avons tout de suite compris l’importance des brevets. Cela nous a permis de lever plus de 20 millions d’euros de fonds de capital-risque et de percevoir plus de 100 millions de dollars de revenus de licences. Les PME doivent réaliser que le système européen des brevets peut être un outil stratégique pour leur succès et c’est ce que le Manifeste pour les PME espère leur faire comprendre. »

Crédits d’impôts R&D et meilleur financement des entreprises bénéficiant d’importants revenus liés à la propriété intellectuelle

Le Manifeste pour les PME réclame des incitations fiscales pour chaque euro investi en R&D par les PME innovantes. Un exemple de ces incitations est le Crédit Impôt Recherche (CIR) en France, décrit comme étant indispensable aux PME innovantes.

Un meilleur financement et de meilleures garanties de prêts pour les sociétés bénéficiant d’importants revenus liés à la propriété intellectuelle peuvent aussi dynamiser la recherche et le développement. Le Fonds d’investissement européen et la garantie SMEG garantissent les finances des banques locales contre une partie de leurs prêts aux PME. Ces garanties devraient être portées de 50 à 80 % des prêts pour les entreprises les plus innovantes, en tenant compte de la qualité des brevets et d’autres actifs de propriété intellectuelle détenus par les PME.

Didier Patry, CEO de France Brevets : « France Brevets aide depuis de nombreuses années les PME hautement innovantes à faire face aux défis de l’innovation et la croissance. Les PME sont prêtes à prendre des risques, mais sans un meilleur soutien et des incitations financières, leurs chances de succès, et la probabilité de les voir se transformer en “licornes”, sont très faibles. Les avantages que représentent des PME innovantes pour la société et tous les citoyens européens sont évidents et nous devons faire de leur soutien une priorité. »

Soutien pour les droits de propriété intellectuelle et un système de normes ouvertes

Le manifeste identifie deux menaces pour les sociétés innovantes européennes : le nombre croissant d’entreprises, souvent basées en Asie et aux États-Unis, qui utilisent les brevets technologiques des PME à très bas coût et souvent dans l’illégalité ; et la menace systémique d’un petit groupe de sociétés de la Silicon Valley qui veulent remplacer le système international de développement de normes ouvertes, dont dépend l’interopérabilité technologique, par un système basé sur des technologies et plateformes propriétaires. Ces sociétés veulent dominer l’Internet des Objets au détriment des innovateurs européens et des consommateurs du monde entier.

Stefanie Mielert, Senior Counsel à l’Institut Fraunhofer, la plus grande organisation européenne de recherche axée sur les applications : « La position unique de Fraunhofer, qui soutient l’innovation dans un de très nombreux domaines, nous permet de voir clairement les menaces qui pèsent de plus en plus sur les PME européennes et le système de normes ouvertes. Mais nous sommes aussi intimement persuadés que le fait d’apporter un soutien adéquat aux PME peut jouer un rôle significatif pour aider l’Europe à réaliser l’énorme potentiel de l’Internet des Objets. »

Accès équitable à la justice pour parer les atteintes aux brevets

Une PME membre d’IP Europe qui a co-inventé la technologie Near Field Communication - utilisée aujourd’hui dans la plupart des smartphones pour les paiements sécurisés – a dû débourser 24 millions d’euros pour défendre ses brevets devant la justice. Trois sociétés asiatiques utilisaient ces technologies pour leurs appareils sans payer de licence. En réalité, la plupart des PME innovantes n’ont pas les ressources financières ou la portée internationale nécessaires pour envisager d’attaquer des géants non européens pour cause de violation de brevet devant un ou plusieurs tribunaux. Si les entreprises, petites ou grandes, ne peuvent protéger leurs investissements R&D et obtenir un juste retour sur investissement, elles arrêteront d’investir et le système de normes ouvertes s’effondrera.

Rubén Bonet, CEO de Fractus et Président PME d’IP Europe : « Si une société n’a pas les moyens d’appliquer ses brevets, ses droits de propriété intellectuelle perdent tout leur sens. Si nous voulons soutenir efficacement les PME européennes, nous devons faire en sorte qu’elles aient réellement accès à la justice. »

Plus d’informations sur le Manifeste pour les PME et ses signataires

Le Manifeste pour les PME « Stimuler la croissance des innovateurs européens » a été rédigé par IP Europe, France Brevets et l’Institut Fraunhofer, en collaboration avec les dirigeants de quelques-unes des PME les plus innovantes d’Europe. D’autres PME sont aujourd’hui invitées à adhérer aux objectifs exposés dans le manifeste ; ces derniers peuvent être consultés et signés électroniquement sur le site : http://www.iptalks.eu/sme-manifesto.

Plus d’informations sur les opportunités pour les PME dans l’économie numérique

La 5G et l’Internet des Objets offrent de formidables opportunités pour les innovateurs du monde entier. Selon McKinsey & Company, l’IoT pourrait représenter jusqu’à 11 000 milliards de dollars par an d’ici 2025, transformant notre manière de vivre et de travailler à travers des progrès dans des domaines aussi divers que la maintenance prédictive dans les usines, le contrôle du trafic et la gestion des ressources dans les villes, la gestion du bien-être, les véhicules autonomes et les maisons intelligentes. Pour les seuls appareils, la croissance est tout aussi impressionnante : IHS estime que le nombre de terminaux passera de 15,4 milliards en 2015 à 75,4 milliards en 2025. Les petites et moyennes entreprises (PME) se doivent d’être au cœur de cette révolution.

- Fin -

À propos d’IP Europe

IP Europe est une alliance de sociétés innovantes, petites et grandes, ayant leur siège en Europe et engagées à financer, contribuer à, protéger et promouvoir l’innovation européenne. La recherche et l’innovation des sociétés membres d’IP Europe créent les normes qui soutiennent l’économie numérique européenne. Elles représentent une success-story européenne.

Contact:

Rory Douglas Home (EN)

rory@aspectconsulting.com

+32 493 791 528

Evan O’Connell (FR)

evan@aspectconsulting.eu

+33 617 572 126

Topics: SMEs 5G IP Europe