Le 3GPP, l’organisme international qui fixe les standards des réseaux mobiles, a adopté jeudi de nouvelles normes. Celles-ci vont permettre les premiers usages industriels.

Petit à petit, les contours de la 5G se précisent. La prochaine génération de téléphonie mobile a franchi jeudi une nouvelle étape importante : un deuxième volet de normes a été adopté par le 3GPP, l’organisme international en charge de définir les spécifications techniques des réseaux mobiles.

Ce regroupement mondial de sept agences de standardisation, né à la fin des années quatre-vingt-dix pour définir la 3G puis la 4G, s’était donné rendez-vous en Californie pour une grande session plénière. Pour l’occasion, 600 personnes (opérateurs, équipementiers, fabricants de smartphones…) venues des quatre coins de la planète télécoms avaient fait le déplacement. « Le calendrier a été respecté, c’est une très bonne nouvelle » se réjouit Jean-Pierre Bienaimé, secrétaire général de la 5GIA, une association d’industriels européens qui suit le dossier. (…)

This is an excerpt from an article that appeared in Les Echos on 15 June. You can read it in full here.